Stéphane Honiat, Psychologue : Qui suis-je ?

Stéphane Honiat - psychologue clinicien

A propos de moi

Je suis Stéphane Honiat, Psychologue clinicien et psychothérapeute, je pratique les thérapies cognitivo-comportementales émotionnelles ainsi que l’hypnose.

J’ai obtenu mon master en sciences psychologiques à finalité clinique à l’Université Libre de Bruxelles. Au sein de ce master, je me suis spécialisé dans l’étude des émotions. J’ai également suivi une formation de deux ans en hypnose et thérapies brèves créatives à l’institut Émergence de Rennes.

De plus, j’ai obtenu le diplôme universitaire “Souffrance individuelle, psychopathologie et lien social” à l’Université de Rouen. J’ai eu l’occasion d’appréhender plus en détail dans cette formation la dimension sociale de la souffrance des individus. J’y ai notamment étudié la question de l’exclusion, du chômage ou encore des addictions.

Enfin, je suis actuellement la formation continue de 3 ans au sein de l’AFTCC (Association Française de Thérapie Comportementale et Cognitive). Cette formation a pour but d’approfondir mes connaissances en thérapies cognitivo-comportementales, tout en apprenant de nouveaux outils. Si vous ne savez pas ce que sont les thérapies cognitivo-comportementales et émotionnelles : une page explicative y est dédiée.

 
L’ensemble de ces formations m’offre une grande flexibilité dans ma pratique de psychologue. Également, je continue perpétuellement à me former et à me renseigner sur les avancées en psychologie. Cela me permet d’être toujours à jour en terme de connaissance et ainsi de pouvoir adapté au mieux mon approche à votre situation et vos besoins.
 
De plus ma pratique est supervisée. Cela signifie que je rencontre un professionnel expérimenté, tous les mois, pour échanger autour de ma pratique. L’objectif de cette démarche est de continué à faire progresser ma démarche et mes compétences, me remettre en question, et apporter un regard neuf sur mon travail.

Pratique clinique en tant que psychologue

J’ai dans ma pratique eu l’occasion de travailler avec des personnes diverses, aussi bien par leurs âges que par leurs difficultés. Il s’agissait principalement d’adolescents et de jeunes adultes, ainsi que de leurs familles.

Pour commencer, j’ai eu l’occasion d’exercer en psychiatrie avec des adolescents et des jeunes adultes, aussi bien en hospitalisation qu’en consultation ambulatoire. Les prises en charge que j’ai pu effectuer se concentraient majoritairement sur les questions de dépression, d’anxiété, de troubles du comportement alimentaire. Dans ce cadre, le travail avec les familles était central, notamment au travers de la guidance parentale (aide à la parentalité).

J’ai ensuite travaillé avec des enfants et des adolescents et leurs familles sur les problématiques scolaires et sociales, au sein d’un Centre Psycho-médico-social spécialisé en Belgique. Dans ce cadre, j’ai accompagné des jeunes présentant des difficulté sur les plans scolaires, intellectuels et sociaux.

Enfin, durant un an, j’ai été écoutant bénévole dans une association de soutien à des personnes dépressives en Bretagne. Il s’agissait ici d’adultes, souvent isolés, que nous accompagnions de manière hebdomadaire au travers d’un groupe de parole.

Au travers de ces expériences, j’ai pu développer mes capacités d’écoute et d’interventions, et appliquer concrètement les savoirs théoriques que j’avais accumulés durant mes études. Mais le plus important pour moi est que ces expériences m’ont conforté dans mon envie d’aider de mon mieux les personnes en souffrances psychiques. J’ai été touché par toutes ces personnes avec qui j’ai pu travailler, et ils et elles m’ont beaucoup appris. Je continue encore, et continuerai d’ailleurs toujours, à apprendre des personnes que je prend en charge. Ces expériences sont à la base de mes engagements éthiques.