Engagement éthique

Mes engagements éthiques en tant que psychologue

Mon éthique de psychologue est guidée par les règles qui régissent la profession, mais ne s’y résume pas. Ces règles sont dictées par le code de déontologie des psychologues, dont je rappellerai les grand principes à la fin de cette page. Cependant, je considère qu’au delà du code de déontologie, l’éthique relève aussi d’une démarche d’engagement personnel. Cette démarche est le résultat de mon parcours.

Pour commencer, et comme vous avez pu le lire sur la page d’accueil, je veux proposer un espace inclusif. Un espace qui soit accessible, sécurisé et confortable pour tou·tes·s, quelque soit leur genre, orientation sexuelle, origines, religion, classe sociale, handicaps, etc. Notre société et notre système de soin sont déjà maltraitants pour de nombreuses personnes, les mettant de fait à l’écart. Ici, je ne veux que personne soit mis·e de coté.

Pour cela, j’essaye au maximum de prendre en compte les questions sociales dans la prise en charge. C’est une dimension trop souvent évacuée des prises en charge psychothérapeutiques, ce qui à mon sens n’est pas normal. Il faut pouvoir entendre ces difficultés, et sortir de l’idée que tout repose sur les épaules des individus. Un certain nombre des problèmes que nous rencontrons ne viennent pas nécessairement de nous. Ainsi, j’essaye de faire de mon mieux pour prendre en compte le contexte de l’individu dans ses difficultés.

Engagements éthique inclusif

Également, je suis conscient que la psychothérapie, bien que réellement utile pour beaucoup, est aujourd’hui un luxe. Le non remboursement des psychothérapies est un véritable problème, et je ne peux qu’espérer que cela finira par changer. Pour cela, j’essaie de vous proposer des prix accessibles, en adaptant au maximum le prix des séances pour les personnes en situation de précarité.

Enfin, je vous propose ici un espace pour pouvoir parler de vos difficultés sans jugement d’aucune sorte, centré sur les besoins que vous ressentez. Ce que vous ressentez, et non ce que j’estime être vos besoins, et sans vous ramener à une question de « normes ». Ceci est particulièrement central dans mon éthique.

Déontologie des psychologues

Pour finir, je me réfère également au Code de Déontologie des Psychologues. Ce texte est centrale dans l’éthique des psychologues. Ainsi, au-delà de mes engagements, ce texte encadre nos missions, nos rôles, nos droits et nos devoirs professionnels. Dans les points principaux de ce que le code encadre :

  • Respect du droit des personnes : Nous devons respecter la dignité des personnes, leur liberté et leur protection. Ainsi, nous n’intervenons qu’avec le consentement libre et éclairé de la personne que nous prenons en charge. Nous sommes tenus également de respecter votre vie privée et votre intimité au travers du secret professionnel.
  • Compétences : Notre titre de “psychologue” est protégé par la loi qui implique d’avoir obtenu une licence et deux années de master en psychologie tout en ayant validé un minimum de 500h de stage. De plus, nous sommes tenus à une réactualisation régulière de nos connaissances (les avancées scientifiques dans notre domaine étant constantes).
    Enfin, nous sommes tenus d’être capables de définir nos propres limites de prise en charge. Cela implique de savoir quand nous ne sommes pas compétents pour accompagner une personne. Pour cela, il faut être en mesure de la réorienter vers quelqu’un de compétent en conséquence. Ainsi, peu importe le contexte, nous devons faire preuve de prudence, de discernement et d’impartialité.
  • Responsabilité et autonomie : Nous avons une responsabilité en tant que professionnels. Nous sommes responsables des techniques et outils que nous utilisons et sommes garants du bien fondé de nos méthodes.
  • Rigueur : Nous devons être en mesure de justifier et d’expliquer de manière raisonnée les fondements théoriques et la construction des méthodes d’intervention que nous utilisons.
  • Intégrité et probité : Nous devons faire preuve d’exemplarité. Pour cela, nous ne devons pas exploiter nos relations professionnelles à des fins personnelles, idéologiques, etc.
  • Respect du but assigné : Nous ne devons pas aller au delà de ce qui nous est demandé et respecter les buts qui ont été convenus.

Vous pouvez, en complément, retrouver plus en détail le code de déontologie en cliquant ici. D’autres informations sur la profession sont également disponible sur le site du Syndicat National des Psychologues.